Ces otome games qui aurait mérité le succès

Quand vous demandez autour de vous, les principaux titres d’otome games qui reviennent sont : Collar x Malice, Hakuouki, Diabolik Lovers, Code:realize, la série des Uta no Prince-sama ou plus récemment Piofiore no Banshou ; des licences populaires dont le succès écrasant est certainement mérité. Pour autant, il y a des otome games dont on aurait rêvé qu’ils aient le même succès, malheureusement non venu, pour des raisons assez obscures. Voici une petite liste pour leur rendre hommage ; à ces perles.

Asaki, Yumemishi (2008)

Plateformes : PC et PSP

J’en ai déjà beaucoup parlé de ce jeu et je ne risque pas de m’arrêter. Asaki, Yumemishi possède toutes les qualités d’un grand otome game : une histoire sympathique, des personnages qui ont des histoires personnelles intéressantes, un univers plein de mystère…le tout servi par une superbe bande sonore. Que demandez de plus ? Et pourtant, malgré les efforts du studio MIO pour développer sa licence, Asaki, Yumemishi n’a connu qu’un portage, sur PSP. Quand aux autres jeux développés par MIO autour de l’univers, ils se sont révélés nettement moins intéressants.

Koezaru wa Akai Hana (2012)

Plateformes : PC, PSP et PSVita

Développé par le studio Operetta Due, Koezaru wa Akai Hana est un otome game R18 qui grâce à son scénario, a eu droit à des portages consoles édités par Dramatic Create. Malgré une sortie sur PSVita dont j’ai fais la critique, force est de constater que la licence reste très confidentielle. C’est réellement dommage car il est un des otome games au scénario mature le plus intéressant avec un univers vraiment bien conçu et des personnages qui s’écartent assez des stéréotypes habituels. Le peu de produits dérivés autour de la licence et la difficulté de se les procurer à des prix raisonnables n’aident pas non plus. Dommage car quand je vois le monde encensé Piofiore no Banshou, nul doute que j’aurai aimé que Koezaru wa Akai Hana rencontre le même succès.

Toki no Kizuna (2012)

Plateforme : PSP

Vous connaissez tous Hakuouki Shinsengumi Kitan dont le succès mondial n’est plus à démontré. A l’époque, Otomate s’était mis en tête de développer l’univers à travers différents jeux et c’est ainsi que Toki no Kizuna sorti en 2012. L’histoire se place en 1599 et met en avant des onis comme protagonistes, faisant de ce jeu un préquel à l’univers de Hakuouki. Pour autant, malgré la sortie d’un fandisc l’année suivante et un portage sur mobile en anglais sous le nom de Demon’s Blood, la licence n’a pas eu le meme destin que Hakuouki. Dommage pour un titre dont les ambitions narratives permettaient de développer l’univers introduit dans Hakuouki.

Kaminaru Kimi to (2011)

Plateforme : PSP

Encore un titre de Otomate, décidément. Dans le même esprit que Asaki, Yumemishi, ce jeu explore l’univers folklorique japonais. Le tag « Nakige » sous sa fiche VNDB n’est pas là non plus pour décorer. Pour autant, Kaminaru Kimi to n’a pas rencontré le succès espéré puisque il n’a connu qu’une seule édition. Ce titre est pourtant bien loin d’être un mauvais jeu, servi par une narration de qualité et des graphismes splendides. Probablement l’un des meilleurs jeu de Otomate, malheureusement sorti à une époque où le studio accumulait les nouveaux jeux – certains étant de vrais catastrophes – et Kaminaru Kimi to en a fait les frais.

Under the moon (2006)

Plateforme : PC et PS2

Tags: Anime, Toujou Sakana, Under the Moon, Leni, Seizh, CG Art

Avant Dance with devils il y avait Under the moon. D’abord sorti en version R18 en 2006, le jeu a connu une portage sur console en 2009. Sans être une révolution, Under the moon est un otome game dont l’univers peuplé de démons et d’anges déchus est sympathique. On y retrouve, tout comme dans Dance with devils le principe de routes « roller-coaster » en fonction des choix « ange » ou « démon » qu’on est amené à faire dans le jeu. Bref, un chouette otome game qui n’a rien révolutionné mais possède une ambiance unique.

Et vous, quels sont les otome games que vous aimez mais qui n’ont peu ou pas rencontré de succès ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s