Tags: Anime, Kure Yuki, Koei, Kiniro no Corda 3, Daichi Sakaki, Mizushima Haruto, Kisaragi Kyoya, Kisaragi Ritsu, Official Art, Self Scanned, Scan

Update du 11/05/2020 : Avec l’arrivée de la version PSVita, je me suis permise de réactualiser ce test.

Kin’iro no Corda fait partie de mes séries d’otome games de coeur. C’est le premier anime qui m’a amené dans le monde des otome games et les jeux sont des modèles du genre simulation. Ce troisième épisode propose une nouvelle génération de musiciens ainsi qu’une héroïne renouvelée. Mélangeant simulation, jeu de rythme et dating sim, la formule trouve enfin un équilibre avec ce troisième volet.

— Fiche technique —

Kin'iro no Corda 3
Kin'iro no Corda 3 
Développé par : Koei Tecmo
Date de sortie initiale : Février 2010
Classification : Cero B
Support : PS2/PSP/PSVita/3DS

Synopsis

Kanade Kohinata est une violoniste considérée dans son enfance comme une prodige jusqu’au jour où elle reçoit un message alarmant « alors, tu as atteint ta limite ? » lors d’un concours. Plongeant alors dans un grand désarrois, elle n’abandonne pas le violon mais perd grandement confiance dans ses talents. En deuxième année au lycée Seisho (le même que dans Kin’iro no Corda 1/2), elle rejoint le club d’orchestre et se retrouve embarquée dans le concours national de musique classique.

Personnages

Ecole Seisho

Kohinata Kanade

Kohinata Kanade : Nouvelle héroïne de la série. Cette fois-ci fini la novice, place à une prodige qui malheureusement a perdu la flamme de la passion pour la musique. Elle rejoint le club d’orchestre de Seisho sans trop de conviction. C’était une violoniste prodige dans sa jeunesse mais un lâche connard lui a démonté le moral.

Kisaragi Kyouya

Kisaragi Kyouya : Meilleur ami de l’héroïne, c’est lui qui la pousse à rejoindre le club d’orchestre. Il joue du violon et vit dans l’ombre de son frère ainé. Heureusement un évènement va le propulser en première ligne. Pas grand chose à dire sur Kyouya à part que ça crève les yeux qu’il est fou amoureux de Kanade mais évidemment la belle voit quedal…

Kisaragi Ritsu

Kisaragi Ritsu : Frère ainé de Kyouya et président du club d’orchestre, Ritsu est aussi un ami de Kanade. Il joue du violon, considéré d’ailleurs comme un vrai prodige. Un évènement va pourtant le remettre en question, l’obligeant à prendre du recul sur le groupe.

Sakaki Daichi

Sakaki Daichi : Vice président du club d’orchestre de Seisho, Daishi joue de l’alto et accueille avec beaucoup de bienveillance notre héroïne (oui il a une petite idée derrière la tête). Charmeur, il est aussi ami avec Ritsu qu’il soutiendra tout au long du jeu.

Mizushima Haruto

Mizushima Haruto : Ce premiere année est un talentueux violoncelliste membre du club d’orchestre de Seisho. Bien que sérieux, il est facile à désarçonner pour notre plus grand plaisir :p Haruto éprouve beaucoup de respect pour Kanade et fera tout son possible pour la remotiver au sein de l’orchestre.

Ecole Shiseikan (aka mes loulous <3)

Yagisawa Yukihiro

Yagisawa Yukihiro : Président du club d’orchestre, il se révèle être un excellent leader privilégiant la cohésion de groupe sur les individualités. Il joue de la trompette.

Hozumi Shirou

Hozumi Shirou : Sous ses airs intimidants, Shirou est en réalité une vraie guimauve (alalala ces romantiques…). Il joue de la trompette contraste autant physiquement que moralement des standards que l’on retrouve dans les concours musicaux.

Mizushima Arata

Mizushima Arata : Ce joyeux luron joue du trombone et est le cousin de Haruto (pour le plus grand malheur de ce dernier :D). Sa bonne humeur est contagieuse et il sympathise très vite avec les membres du club de Seisho, cherchant d’ailleurs les faveurs de Kanade.

Ecole Jinnan (aka les tortionnaires de mes oreilles)

Tougane Chiaki

Togane Chiaki : Riche, belle gueule et incroyablement casse-pieds. Chiaki joue du violon électrique et je suis désolée de le dire mais il n’a pas le talent de Lindsey Stirling parce que la prestation de Jinnan m’a fait couper le son de ma console pour éviter de finir sourde. Bref, chiant comme la pluie même si lui aussi sympathise avec les membres de Seishô.

Toki Housei

Toki Housei : Ami de Chiaki qui l’accompagne dans son délire de massacrer la musique classique puisqu’il joue lui aussi du violon électrique. Tout aussi charmeur, il cache un lourd secret.

Ecole Amane

Myouga Reiji

Myouga Reiji : Personnage exécrable du jeu. Il hait l’héroïne pour une raison qui dépasse tout le monde et passe son temps à écraser les autres pour prouver sa suprématie. En plus il joue du violon (encore !). Autant dire que je ne l’aime pas du tout et que malgré qu’il soit « canon » dans le jeu, j’ai eu envie de lâcher la manette plus d’une fois.

Amamiya Sei

Amamiya Sei : Pianiste prodige, il rencontre par hasard Kanade au début du jeu et s’intéresse à elle, lui donnant la confiance de reprendre la musique. Il est à la recherche de ce qui lui manque dans son jeu (l’amouuuuuuur mais chut) et se révèle un soutien inattendu pour l’héroïne.

Nanami Sousuke

Nanami Sousuke : Mon bébé <3. Il se fait évincer par Reiji de l’orchestre et l’héroïne le rencontre au moment où il est prêt à balancer son violoncelle par-dessus un pont. Kanade va lui redonner du courage mais autant dire que c’est pas gagné vu l’ambiance…Un pauvre choupinet entouré de gens cancers, il serait mieux bien dans une autre école.

Gameplay

Kin’iro no Corda 3 reprend la recette du précédent épisode avec quelques nouveautés. Durant la journée vous allez devoir vous entrainer afin de maîtriser les musiques puis une fois que c’est fait, vous pourrez commencer l’entrainement en groupe afin de se préparer pour les concerts. Le petit plus, ce sont les entrainements en duo qui permettent d’augmenter vos talents ainsi que ceux de votre chouchou (oui moi je m’entraine avec mes chouchous).

Pour améliorer vos performances, acheter des partitions ou booster votre relation avec votre chouchou, le jeu propose une boutique. Vous pouvez y acheter en échange des BP, la monnaie du jeu. Ces derniers s’obtiennent en réalisant des performances devant du public. Plus vous jouez, plus vous en gagnez.

Lors des concerts, des phases de jeu de rythme ponctuent les musiques. En réussissant des combos vous déclenchez la Master Field – sorte de Limit Break – du meneur du groupe qui permet de faire péter le score de votre performance. Les notes vont de D à SS et évidemment il vous faudra obtenir la meilleure note pour gagner face à vos adversaires. A savoir que Kanade ne peut pas utiliser sa Master Field.

Evidemment le jeu n’oublie pas qu’il est également un dating sim et de nombreux choix de dialogues vont jalonner vos interactions avec le casting. Les events sont signalés sur la mini-map par des icônes clignotantes et permettent d’approfondir vos relations avec les garçons. En fonction de vos réponses, les dialogues s’orienteront vers un garçon ou plusieurs donc soyez attentifs !

Avis

Plus complet que son prédécesseur, ce Kin’iro no Corda propose également un casting plus diversifié avec la présence de musiciens rivaux de l’école de l’héroïne. Le jeu est également moins brouillon que les deux premiers épisodes avec la mise en place de phases de gameplay durant les performances, les rendant ainsi moins aléatoires dans leur résultat. Seul bémol, il faut évidemment que ça discute durant les performances, là où Kin’iro no Corda 1/2 nous laissait apprécier la musique.

De même, le casting s’étoffe avec 12 personnages à séduire, chacun ayant une personnalité bien à eux. Bien que rivaux, des amitiés se créent entre les protagonistes et il est plaisant de voir que tout ne tourne pas que autour de l’héroïne avec des interactions parfois étonnantes. Il y a une vraie diversité au sein des groupes musicaux avec des problématiques qui servent de toile de fond au jeu.

Etant un peu réticente à devoir accueillir une nouvelle génération de musiciens après avoir été marquée par la première, je me suis surprise à apprécier les personnages au fur et à mesure du jeu. Mention spéciale au club d’orchestre du lycée Shiseikan : de braves gars qui deviennent rapidement nos potes et mes chouchous du jeu.

Bilan

Histoire

Note : 4 sur 5.

Ecriture

Note : 4 sur 5.

Système de jeu

Note : 5 sur 5.

Graphismes

Note : 5 sur 5.

Bande Sonore

Note : 5 sur 5.

Retour sur la version PSVita

En 2018, Koei Tecmo sort le jeu sur PSVita après les précédentes éditions sur PS2, PSP et 3DS. On aurait pu penser que c’est l’affaire d’un banal portage de plus. Il en est rien. La version PSVita propose, en plus du contenu supplémentaire de la version 3DS, un upgrade graphique qui s’accompagne d’animations durant le déclenchement de la Master Field et de nouvelles variations de CG et de sprites.

Et bien évidemment, pour les plus téméraires, le platine peut s’avérer un très bon challenge ! (qui a dit que les otome games étaient simples ?).

Mettant procuré la version collector à 30,000¥, celle-ci propose Kini’ro no Corda 3 et Another Sky ensemble avec un paquet de bonus : une collection de drama CD avec le livret, les OST des jeux, la collection des illustrations autour dans deux ouvrages et des illustrations cartonnées à afficher.

Image

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s