Si vous pensiez que la fan d’otome game était prête à jouer à n’importe quel jeu du moment qu’il y a de la romance, détrompez-vous. Surtout si comme moi vous êtes difficile. Et donc oui, on peut très bien ne pas accrocher à un otome game unanimement acclamé. Pour le coup je ne vais en effet pas parler de bouses, mais des titres à succès qui m’ont laissé de marbre. Voici une petite sélection et en attendant je vais construire une barricade pour éviter les jets de cailloux.

Code Realize series

Code: Realize ~Sousei no Himegimi~

Alors là, je dois vous avouer que c’est un peu la douche froide, d’autant plus que c’est un jeu qui, sur le papier, avait TOUT pour me plaire et pourtant, cela fait quatre années que le jeu prend la poussière dans ma PSVita. C’est bien écrit, l’univers est original et intéressant et même les protagonistes sortent de l’ordinaire. Mais voilà, j’ai essayé une fois, deux fois et puis j’ai finalement décidé d’abandonner le jeu. Triste histoire mais hélas la preuve que tout bon otome game ce jeu est, il arrive qu’on accroche tout simple pas.

Diabolik Lovers series

Diabolik Lovers: Haunted Dark Bridal

J’ai découvert le jeu en même temps que l’anime et je me suis dis que ça sentait le gros navet qui allait se rétamer au hit parade vidéoludique. Ah non, même pas. Plus de 30 000 exemplaires vendus pour le premier jeu. Alors j’ai essayé, pour voir et parce que le fandom était grandissant. Manque de bol, les vampires n’ont jamais été ma tasse de thé et la coprod signé Rejet et Otomate ne m’a absolument pas convaincue. En plus d’une écriture creuse, les personnages sont tous plus abominables les uns que les autres et l’héroïne réussit le pari d’être la pire moule atrophiée de l’histoire des otome games.

Yuukyuu no Tierblade – lost chronicle –

Yuukyuu no Tierblade -Lost Chronicle-

Même histoire que pour Code Realize, à savoir un jeu avec TOUS les ingrédients pour me séduire, dont des robots géants. Et ben non hihihi j’aime pas. Enfin c’est plutôt la narration indigeste qui m’a fait dropper le jeu, après seulement une route. C’est dommage parce que le reste est loin d’être mauvais mais bon, mettre des flashback qui durent quatre heures de lecture, c’est pas très fin. Cependant, j’ai pas encore placé le jeu dans la pile des abandons définitifs et je compte bien lui redonner une chance en 2020.

NIL ADMIRARI NO TENBIN series

Nil Admirari no Tenbin: Teito Genwaku Kitan

Alors celui-là, je n’ai aucune excuse. On m’a prévenu que ça puait le caca mais j’y suis quand même allée voir. A ce niveau, je suis irrécupérable mais passons. En réalité, si j’ai droppé le jeu c’est parce que la seule route d’Akira donne envie de se tirer une balle. Et puis bon, je suis d’accord que les méchants neuneus qu’on se tape habituellement dans les otome games ne sont jamais crédibles, mais les serial violeurs c’est pas vraiment une bonne idée de remplacement. Sérieusement Otomate, j’ai rien contre le fait que vous voulez rendre vos histoires plus matures mais il y a des limites à la connerie. De même que plus haut, vu que j’en suis à la moitié du jeu, je vais pousser jusqu’au bout mais on ne retrouvera certainement pas ce hit d’Otomate dans mon top 10.

Voilà, barricade prête, vous pouvez maintenant charger vos canons.

3 réflexions sur “Ces otome games que tout le monde aime…sauf moi.

  1. Ah je voulais Nil Admirari no Tenbin…
    Je crois qu’ils ont beaucoup censuré l’anime parce qu’Akira n’as rien d’un psychopathe dans celui ci
    De toutes façons mon chouchou c’est Rui 😇

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s