7.jpg

Vous aimez les otome games ? Vous voulez y jouer ? Malheureusement pour vous, la plupart des titres qui vous intéressent sont uniquement en japonais. Trois choix s’offrent à vous :

1 – Vous attendez désespérément une localisation anglaise en harcelant ou non les éditeurs pour qu’ils sortent les jeux.

2 – Vous abandonnez en pleurant de chaudes larmes dans votre lit en vous disant que la vie est trop nulle.

3 – Vous vous bougez le derrière pour apprendre le japonais même si vous savez que c’est une souffrance absolue…mais nécessaire.

Le maître mot : motivation

Avant de vous engloutir un chef d’oeuvre comme Ken ga Kimi, il vous faudra de longues, trèèèès longues années d’apprentissage. Même moi, après neuf années, je ne maîtrise pas totalement le japonais. Pour reprendre l’exemple de Ken ga kimi, il m’aura fallu six bons mois pour finir ce jeu. Autant vous dire que l’apprentissage du japonais est surtout une histoire de motivation. Ne vous attendez pas à comprendre vos jeux sur le bout des doigts dès le départ.

Je m’attarderai pas sur les bases du japonais car Lea de Otome Street l’a fait de manière brillante et détaillée sur cet article. Donc sachez que avant de vous lancez, vous devrez maîtriser vos hiraganas, katakanas et kanjis. Ensuite c’est de l’entraînement de lecture. C’est là que les visual novels – et par extension les otome games, rentrent en jeu. Ce type de jeu a la particularité de combiner compréhension orale et écrite. Beaucoup vous conseilleront aussi de regarder des animes et je rajouterai de vous débrouiller pour visionner les versions raws qui seront bien plus formatrices que avec des sous-titres français ou anglais. Certes, au début ça aide d’avoir un sous-titre mais très rapidement, la progression va devoir passer par l’association oral/écrit.

Sachez que si vous ne comprenez pas tout, c’est normal. Ne vous formalisez pas à essayer de comprendre mot par mot, vous risquez d’être rapidement découragé et ce n’est pas l’objectif principal. Votre but, c’est d’arriver à avoir une idée globale de ce qu’on vous raconte et de progressivement maîtriser les tenants et aboutissements de la langue. De toute façon, plus vous vous exercerez, mieux vous comprendrez et vous aurez la satisfaction de voir en plus une vraie progression dans votre apprentissage.

Quel titre choisir pour commencer ?

Ma conscience vous dirait de commencer par le titre qui vous botte le plus, histoire d’être motivé à la lecture. Cependant, si vous pataugez grave vous allez surtout avoir envie de tout lâcher. Difficile de trouver un juste milieu et le mieux est d’éviter, dans un premier temps, les jeux historiques. Déjà parce que le niveau de langue sera très différent et que ce n’est pas en cours de japonais, ni dans les livres, qu’on vous apprendra le japonais du XVème siècle. De plus, ils vous demanderont une connaissance parfois pointue de l’Histoire en général, notamment japonaise ainsi que des codes sociaux de l’époque et vous risquez de passer un sale quart d’heure à ne rien à comprendre au contexte historique.

Le mieux, au départ, est de commencer par un titre relativement simple, avec un contexte peu fourni en termes compliqués et de progressivement aller vers des oeuvres plus complexes niveau univers. Après, si vous êtes motivé, vous pouvez commencer par un otome avec un univers fouillé mais garder en tête qu’il vous faudra jongler entre compréhension textuelle et oral ainsi que celle de l’univers.

Ainsi, voici une petite liste de jeux avec différents niveaux de difficulté. Je remercie les copines sur Twitter qui m’ont fournie pleins de titres parce que forcément, après neuf années, j’ai tendance à ne plus trop voir la difficulté globale d’un titre…

Exemple d’otome games simples

Brothers Conflict

Brothers Conflict
Support : PSP / PSVita
Niveau de difficulté : 1/5

Kenka Banchou Otome

Kenka Bancho Otome
Support : PSVita
Niveau de difficulté : 1/5

Prince of Stride

Prince of Stride
Support : PSVita
Niveau de difficulté : 2/5
Commentaire : Les phases de courses sont réglées en auto-mode, ce qui ne facilite pas la lecture.

Diabolik Lovers: Haunted Dark Bridal

Diabolik Lovers
Support : PSP / PSVita / PS4
Niveau de difficulté : 1/5
Commentaire : A ne pas mettre entre toutes les mains, étant donné la violence du jeu.

Yunohana Spring!

Yunohana SPRING!
Support : PSVita / Nintendo Switch
Niveau de difficulté : 1/5

Storm Lover Natsu Koi!!

Storm Lovers
Support : PSP / PSVita
Niveau de difficulté : 1/5

Uta no☆Prince-sama♪

Uta no Prince-sama
Support : PSP / PSVita
Niveau de difficulté : 2/5
Commentaire : jeu de rythme et quizz

Hakuouki SSL ~Sweet School Life~

Hakuouki SSL ~Sweet School Life~
Support : PSVita
Niveau de difficulté: 1/5

Tokimeki Memorial Girl's Side: 3rd Story

Tokimeki Memorial Girl’s Side: 3rd Story
Support : NDS / PSP
Niveau de difficulté : 2/5
Commentaire : jeu de simulation/gestion assez dense

Starry☆Sky ~in Spring~

Starry Sky (serie of games)
Support : 3DS / PC / PSP / PSVita
Difficulty level : 1/5

Marginal #4 Road to Galaxy

Marginal#4 Road to Galaxy
Support : PSVita
Difficulty level : 2/5
Commentaire : jeu de rythme


N’hésitez pas à commenter et à donner vos suggestions de jeux simples !

Une réflexion sur “Apprendre le japonais grâce aux otome games

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s