– Otome Time ! – Under the moon – Crescent –

Under the moon est un otome game d’abord sorti sur PC en 2006 avant d’être porté en 2009…sur PS2. Un fandisc est sorti en 2007, racontant les évènements d’avant le premier jeu. Le jeu original est un otome R-18, à savoir avec des scènes de sexe. Cependant, c’est la version PS2 qui sera à l’honneur sur ce blog. Sans être l’otome game du siècle, Under the moon est un otome plutôt sympathique et aux personnages assez originaux et bien écrits.

— Fiche technique —

Under the Moon
Under the moon - Crescent - 
Développé par : Sugar Beans
Date de sortie initiale : Décembre 2006
Classification : Cero D
Support : PC / PS2

— Synopsis —

Ashe, la princesse des Démons a de gros ennuis. Son père, le Roi de Démons, subit des contestations de toute part du royaume. Malgré son statut de fille du Roi, elle ne peut accéder au trône (bonjour le sexisme). Un soir, alors qu’elle passe une soirée tranquille dans sa chambre, le château est pris d’assaut par des démons. Fuyant avec son familier, Kyle, elle se retrouve par hasard pris dans une faille spatio-temporelle en échappant à deux de ses poursuivants. Ashe atterrit dans le monde des Humains.  Ci-bas, tout est différent : il n’y a pas de magie et elle est la cible des Anges, des êtres surnaturels cherchant à éliminer les êtres démoniaques du monde des Humains. Sauvé par un charmant inconnu, Ashe décide alors de chercher d’autres démons vivant sur Terre et finit par squatter le domicile de jumeaux infernaux : Leni et Seizh. Malheureusement, aucun d’entre eux souhaite retourner dans le monde des Démons…

— Les personnages —

♥ Ashe : Princesse, elle est la fille du Roi des Démons. Echappant à une tentative de meurtre, elle atterrit dans le monde des Humains. Ashe est une personne très naïve et a passé l’intégralité de sa vie au château à être servie par des serviteurs. Autant vous dire que la vie sur Terre est loin de lui convenir…Parfois un peu cruche sur les bords, elle a méchamment tendance à se faire un peu malmener par tout ce beau monde…

Leni : Démon, il va au lycée où il s’y révèle très populaire. Leni a en effet tout de l’archétype du beau gosse tombeur. Il en profite d’ailleurs pour séduire des filles et les jeter une fois qu’il a obtenu ce qu’il voulait…Pas très sympathique au premier abord, Leni est bien sur bien plus qu’il n’y parait puis qu’il se révèle être lié à Ashe par son passé dans le monde des Démons.

Seizh : Démon, frère jumeau de Leni. Derrière leur apparente fraternité cordiale, Seizh est beaucoup plus fourbe, se montrant bien amical pour mieux duper son entourage. Il nourrit un gros complexe d’infériorité par rapport à Leni, ce dernier récoltant toutes les faveurs et les succès. Il ne tarde pas à devenir un antagoniste dans différentes routes.

Kyle : Familier de Ashe. Généralement, il apparait sous la forme d’un petit chat noir avec des ailes. Une fois dans le monde des Humains, il prend une forme plus humaine et se retrouve bonne à tout faire de la maison. En effet, il se révèle plutôt doué dans les tâches ménagères…Son statut de familier est une souffrance pour lui puisqu’il ne peut espérer plus de Ashe.

Sena Amamiya : Camarade de classe de Ashe. Toujours de bonne humeur et prêt à rire, Sena a tout l’air du bon copain. Evidemment il est bien plus que cela puisqu’on découvre dans sa route qu’il est en réalité un Ange. Et oui, c’est un peu incompatible avec une démone…encore plus avec une princesse.

???/ Zero : Oui, vous avez bien lu, ce personnage n’a pas de nom, jusqu’à ce que Ashe lui en donne un. Zero est aussi un démon, et particulièrement un vampire. Banni pour diverses raisons du monde des Démons, il zone dans celui des Humains. Il sauve à plusieurs reprises Ashe des attaques des Anges, jouant le rôle de l’ange gardien.

— Les démons sont vos amis —

Sous ses airs de shojo pour collégiennes, Under the moon est un otome game sympathique. Sans forcément révolutionner avec son scénario, on y suit les péripéties de Ashe dans le monde des Humains. Le jeu exploite plutôt bien la dualité entre les deux mondes mais également les problématiques qui en résulte. Les personnages sont en effet tous des démons déchus et Sena est lui un hybride ange/humain, son père étant tombé amoureux d’une humaine. Evidemment vous me dites que c’est furieusement classique comme histoire ! Je vous répondrai que ça fait aussi du bien d’avoir une histoire un peu « clichée », d’autant plus que la narration est plutôt efficace et qu’on évite pas mal de moments niais.

J’ai bien aimé également les problématiques de la route de Kyle. Familier de Ashe, il ne peut espérer une relation autre que celle d’un maître et de son familier et en souffre particulièrement. Plus que Ashe c’est pour dire…mais bon elle, comme je l’ai indiqué dans sa description elle a le soucis d’avoir toutes les tares de l’héroïne d’otome game. Cruche, pas bien intelligente, elle a grandie coupée du monde et des préoccupations de son propre peuple. De ce fait, elle n’est pas très dégourdie et il faut systématiquement la sauver à plusieurs reprises dans le jeu, n’étant pas capable d’utiliser ses pouvoirs. C’est aussi pour cette raison qu’elle fait du forcing auprès de Leni et Seizh pour les motiver à rentrer dans le monde des Démons. A ce moment-là, elle ignore qu’elle a été victime d’amnésie et que les deux garçons ont été bannis pour certaines raisons.

Malgré l’immersion un peu gâchée par une gourdasse, le jeu est assez intéressant et les personnages, sans forcément être révolutionnaires sont sympathiques. Leurs routes ont toutes leur intérêt même si le jeu n’hésite pas à user de certaines ficelles un peu malsaines. En effet, Under the moon est originalement un otome game R-18 avec des scènes érotiques. Du coup on échappe bien au viol dans la version PS2 mais certains personnages comme Seizh ou Sena gardent leur insanité. D’un autre côté, sans antagoniste, on s’embêterait bien. Cependant, m’étant évité la version PC, je pense que le rapport aux personnages est bien différent vu qu’ils n’ont pas été ruinés par des choix narratifs idiots propres aux eroges.

— Le système —

Under the moon fonctionne avec un système de balance Ange/Démon en fonction des réponses que vous apportez aux personnages. En effet, chaque personnage a deux routes, qui dépendent des choix que vous avez sélectionné. Il faut donc faire attention à bien choisir entre les deux balances, les personnages ne réagissant pas de la même manière selon la voie qu’on emprunte…Enfin, de nombreuses mauvaises fins ponctuent les différentes routes selon les choix effectués. Pour le reste, le jeu reste très classique avec une galerie CG et la possibilité de réécouter l’OST.

— Les graphismes —

On va être honnête, Under the moon a assez mal vieilli depuis le temps. Sorti en 2006, le portage sur PS2 est propre. Les CG sont plutôt soignées, signées par Sakana Toujou et le chara-design est réussi. Je dois vous avouer, j’ai eu un vrai coup de coeur pour les personnages et l’univers donc difficile pour moi de critiquer le style graphique. Cependant, il est certain que si vous êtes habitué à des otome games récents, vous risquez d’avoir les yeux qui piquent à l’écran…

— Avis final —

Under the moon est un de mes premiers otome games donc être partiale m’est difficile, tant j’ai apprécié le jeu. Bon évidemment, Ashe est loin d’être la meilleure héroïne d’otome game que j’ai pu croiser. Je dirai même que c’est une des pires car on fait rarement aussi neuneu des fois…Bon le jeu justifie ça par le fait qu’elle a vécue comme une princesse et que par conséquent la vie dans le monde des Humains est difficile….Ensuite il faut avouer qu’elle n’est pas entouré que par des gentils petits garçons. En effet tout ce petit monde nous fait régulièrement tourner en bourrique, pour le meilleur comme le pire. Chaque personnage a ses propres motivations et curieusement le jeu ne cherche pas à leur donner de fausses excuses. C’est probablement ce que j’ai le plus apprécié c’est que malgré des postulats assez clichés, les histoires sont résolues intelligemment, d’un point de vue narratif.

Peut-être parce que ce fut un de mes premiers otome games, les personnages m’ont aussi beaucoup marqué (et pas qu’en bien youhouhou) avec des caractères différents et des motivations que je trouvais intéressantes. Après je ne nie pas le fait que les comportements abusifs sont présents, que Leni se comporte comme le dernier des salauds durant sa route, que Seizh est un pur cancer et que Sena devrait finir dans un four crématoire tellement il nous en fait baver. Mais à côté, comme je l’ai expliqué plus haut, le jeu ne balance pas des justifications bidonslol pour expliquer le comportement déplorable de nos héros. C’est ce qui a rendu le jeu beaucoup plus vivable même si je pense qu’aujourd’hui certaines choses auraient beaucoup plus de mal à passer.

Si Under the moon n’est pas l’otome game que je conseillerai d’office à cause de ses graphismes un peu datés et de son héroïne qu’on a envie d’encastrer dans un mur, il reste un titre bien construit, avec des routes qui sont suffisamment diversifiées ainsi que des personnages qu’on a forcément envie de creuser un peu…même si évidemment cela se fait à nos risques et périls ! Et puis bon, on est dans une histoire avec des démons, on pouvait pas s’attendre à tomber sur des princes charmants…

— Bilan—

Histoire

Note : 3.5 sur 5.

Ecriture

Note : 4 sur 5.

Système de jeu

Note : 4 sur 5.

Graphismes

Note : 3.5 sur 5.

Bande sonore

Note : 4.5 sur 5.

Difficile pour moi d’être objective sur un titre que j’ai découvert lors de mes premiers pas dans les otome games. L’intrigue a beau avoir été vue et revue, on apprécie de voir des personnages qui ont chacun leur histoire et qui restent cohérents dans leurs choix. Si le jeu n’est pas indispensable à sa collection, il constitue l’un des tires les plus sympathiques de son époque.

2 réflexions au sujet de « – Otome Time ! – Under the moon – Crescent – »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s