La vérité derrière les fan-trads

CXM_OV5a

Les fan-trads sont, pour beaucoup de joueuses, la chance de pouvoir jouer dans une langue accessible à des jeux qui ne sont pas encore sortis du Japon. Naïvement, on s’imagine que cela va permettre à un jeu de gagner en popularité et qui sait, si jamais il sort, de pouvoir lui garantir de nombreuses ventes. Bullshit my friends ! Les fan-trads, c’est le cancer des otome games (et des jeux vidéo par extension).

L’idée à la con de croire que ça fait plaisir aux développeurs

En général, les gens qui se lancent dans des projets de fan-trads disent faire ça pour le bien du développeur. Attendez, vous imaginez ! Son jeu va être traduit ! Youhou ! Quelle chance ! Sauf que le développeur, c’est une entreprise et qu’elle existe que grâce au profit. Alors, autant vous dire qu’elle ne voit pas très bien le bon plan derrière ce genre de projets puisque 1 – le patch sera disponible gratuitement 2 – Cela encourage les joueuses à aller chercher illégalement le jeu, pendant qu’on y est. Attend, on va pas dépenser de l’argent dans un jeu dont on est même pas sûre d’aimer ! C’est quoi cette idée à la con voyons !

Sans parler des attardés mentaux qui poussent au hack de la PSVita pour pouvoir pirater tout plein d’otome games. MAIS C’EST QUOI VOTRE PUTAIN DE PROBLEME ??? Alors oui, vous ne donnez pas de lien mais vous ENCOURAGEZ largement cette pratique, sans donner de lien bien entendu, mais pour la joueuse qui n’a pas de tunes, cela ne tombe jamais dans l’oreille d’une sourde. Si la PSP s’est plantée sévère en Occident c’est parce que des malins ont rapidement réussi à concevoir un émulateur et un hack de la console. Pourquoi payer des jeux ? Sérieusement !

Comment détruire le processus de localisation en trois temps.

Il y a quelques temps c’est Kalmia8 qui avait justement commencé à dénoncer les fan-trads chinoises de leurs jeux, arguant notamment que cela favorisait le piratage de masse de leurs jeux. Même son de cloche chez Rejet où leur colère relative envers l’Occident est d’avantage lié à l’affaire Black wolves saga qu’une vraie xenophobie. Il faut être honnête, on les comprend un peu au final même si leurs propos virulents visaient surtout à dénoncer le manque de respect total des fans envers leur passion. Comme quoi, on en revient à la fameuse guerre fansub-éditeurs mais version jeux vidéo.

Donc, un, oui vous vexez considérablement un développeur. Deux, vous anéantissez toute possibilité, même infime, de localisation. Trois, vous garantissez une image bien indigne de la communauté otome. Les éditeurs qui se cassent bien le cul à aller chercher des licences passionnantes à l’autre bout du globe n’ont plus qu’à mettre la clé sous la porte. Parce que je peux vous assurer que entre une fan-trad gratuite et une localisation officielle, les pseudo-fans ne vont clairement pas choisir la seconde option. Ne me regardez pas comme ça, moi aussi je ferais pareil.

Le cas Collar x Malice Unlimited : le foutage de gueule

Il m’arrive de trainer souvent sur Reddit et que fut ma surprise de découvrir que un/une demeuré(e) s’était lancé dans une fan-trad du fandisc sorti en juillet dernier. Le problème me dites-vous ? C’est pas comme si le jeu original était sorti en langue anglaise en 2017 chez Aksys. C’est pas comme si il y avait aucune chance de sortie. C’est pas comme si c’était DETRUIRE LA CONFIANCE D’OTOMATE. Si y’en a bien un parmi les développeurs japonais qui se casse le derrière à sortir leurs jeux en dehors du Japon c’est bien eux ! Pourtant, les fans leur chient bien comme il faut dans la bouche et les trainent dans la bouse de vache. Tu parles d’un cadeau !

J’ajouterai que ce/cette abrutie commence à s’imaginer faire des sous sur le projet, parce que tu comprends, les traducteurs BOSSENT COMME DES FOUS. Et c’est pas ta putain d’excuse de « je fournirai le patch qu’à ceux qui ont acheté le jeu » qui est crédible. Plusieurs lui ont fait remarqué que c’était une PUTAIN DE MAUVAISE IDEE son plan. Il y aura forcément des fuites, c’est obligé ! On est sur Internet, pas dans ton salon. La fan-trad circulera, arrivera probablement aux oreilles d’Aksys et même d’Otomate et ils auront une nouvelle preuve que la communauté otome, c’est de la merde en boite. Et ils auront bien raison.

Conclusion

Cet article est purement coup de gueule et je vous avoue, je suis assez atterrée de voir que les fans occidentaux peuvent se comporter comme des sacs à merde, sans se soucier que le marché des otome games est fragile. Moi aussi j’aimerai plus de sorties mais franchement, au lieu de soutenir des projets à la con qui vont fâcher tout le monde, faites comme nous : METTEZ VOUS A APPRENDRE LE JAPONAIS. Vous avez devant vous de fabuleux outils d’apprentissage : les visual novels et les otome games. Servez-vous en, bon sang ! Arrêtez de vous plaindre et magnez vous le derrière ! Vous verrez, vous en sortirez bien plus grand et vous gagnerez le respect des japonais.

Une réflexion au sujet de « La vérité derrière les fan-trads »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s